Une semaine de vie à la française dans la ville jumelée de Hanovre, Rouen

Traduction par Kristell Gilbert, secrétaire les Amis du jumelage Rouen-Hanovre, le 14 août 2017.

Les jumelages sont-ils démodés face à la mondialisation? Pas du tout ! Comme nous avons pu le constater. Ils apportent des expériences extraordinaires faites de rencontres qui ne pourraient pas avoir lieu dans le cadre d’un voyage touristique.

20 habitant-e-s ont pris, sous la direction de l’équipe INITIATIVE BÜRGERBEGEGNUNGEN, du 1er au 8 juillet 2017 la route pour découvrir Rouen et la Normandie, visiter des lieux chargés d’histoire, et s’immerger dans la vie française.

Nous sommes partis en car de l’Hôtel de ville,
avons traversé la Belgique et les Pays-Bas avant d’atteindre Rouen dans la soirée – avec hébergement dans un petit hôtel de la vieille ville, tout près de
la célèbre cathédrale et de la Seine.
Les Amis du jumelage Rouen-Hanovre nous
invitaient peu après notre arrivée à dîner à la brasserie PAUL – un super démarrage de notre semaine ensemble.

Les nouveaux / nouvelles participant-e-s firent connaissance avec leurs „correspondants“, qui étaient leurs guides et accompagnateurs privilégiés pendant le séjour et les invitèrent chez eux. Les autres étaient heureux de retrouver enfin de vieilles connaissances. Nos amis français nous accompagnaient également lors de nos excursions au Havre, à Amiens, Maintenon, Chartres, d’une promenade sur la Seine et de visites à Rouen.

Avec les organisateurs français, nous avions préparé avant le voyage un programme varié sur les thèmes Colombagesetarchitectureenbrique.AuHavre,nousdécouvrîmes enpluslesconstructionsd’après- guerre innovantes et fonctionnelles de l’architecte Auguste Perret. Le Havre commémore actuellement ses 500 ans et montre son meilleur visage.

L’imposante cathédrale gothique de Chartres avec le vitrail de la „Vierge bleu ciel“ nous a impressionnés, tout comme le château de Maintenon et l’émouvante histoire de Mme de Maintenon, la dernière épouse de Louis XIV.

Nous avons flâné avec joie dans des quartiers sympathiques, souvent le long de cours d’eau, où on resterait volontiers bien plus longtemps, pour méditer ou simplement, assis sur des marches, observer la vie suivre son cours.

Mais en cette année Luther, nous avons également appris des choses tragiques sur la persécution des Calvinistes.

 

Qui n’a encore fait de promenade sur la Seine, sera surpris par les nombreux méandres et îles sur le Fleuve, les rives verdoyantes, les magnifiques villas et les guinguettes ouvertes le dimanche – un monde comme dans un film.

Les Hortillonnages à Amiens furent pour nous une découverte particulière en cet été : un paysage d’étroits canaux entre des „îles flottantes“. Bien sûr, ces îles ne flottent pas, même si ça en donne l’impession. Autrefois, c’étaient les vergers et maraîchages qui alimentaient les Amiénois. Ils avaient sans doute été créés par les Romains sur d’anciens marécages. La récolte arrivait par barque sur le marché de la ville. Aujourd’hui, les fleurs ont remplacé les légumes. Naviguer sur des barques à fond plat à travers ce paysage idyllique offre des points de vue magnifiques. Ça nous rappelle le Spreewald (à une centaine de kilomètres de Berlin), mais la forêt est remplacée par les innombrables jardins.

 

 

Saint Maclou, Rouen

La ville de Rouen fut en soi pour nous un véritable musée.
De magnifiques, étroites maisons à colombages de toutes
les couleurs sont alignées les unes à côté des autres. De petites boutiques et des bistrots incitent à fouiner et à s’arrêter. Partout la ville est pleine de vie même bien après minuit, et les gens sont détendus.
Pour ceux qui voulaient faire encore plus le plein d’art,
Picasso se présentait dans trois expositions de plusieurs musées de Rouen.

 

Le son et lumière à 23h sur la place de la cathédrale fut une expérience particulière. Un show à couper le souffle, un foisonnement de couleurs et de formes, à la fois traditionnel et moderne, accompagné de musique. Les images racontent la vie de Guillaume le Conquérant et l’histoire de Jeanne d’Arc, qui se termina à Rouen. On se rassemble sur la place de la cathédrale, on s’asseoit sur les marches, forme des petits groupes et profite du foisonnement de couleurs qui s’empare de toute la cathédrale.

Lors du repas de clôture, nous avons pu profiter de la présence du maire de Rouen, Yvon Robert, et de son épouse. Il a souligné l’importance du jumelage et raconté d’anciennes rencontres à Rouen et Hanovre. Remplis de nombreuses impressions et d’amitiés nouvelles ou approfondies, nous avons pris le chemin du retour. Nous attendons la visite des Amis du jumelage l’année prochaine à Hanovre.

L’INITIATIVE BÜRGERBEGEGNUNGEN Hannover-Rouen est composée de bénévoles et s’est donné pour tâche d’organiser et d’accompagner les échanges d’habitant-e-s de nos deux villes, en collaboration avec les Amis du jumelage Rouen – Hanovre. Nous serions heureux d’accueillir de nouveaux participants à nos Stammtische à l’hôtel de ville et à de futurs échanges.

 

 

 

Soutenu par la capitale du Land de Basse-Saxe, Hanovre.